Home > Savoir-faire

Nos savoir-faire: Pashmina, broderie ajourée, incrustation de dentelle de Calais et impression sur soie

Florenz Tissage artisanal d'étoles pashmina en cachemire

Le Pashmina tissé main,
une légèreté et une finesse inégalée



Au fil des siècles, le véritable pashmina a habillé tour à tour Empereurs Moghols, nobles Indiens et Iraniens, Impératrices Françaises et Aristocrates Britanniques. Ses propriétés exceptionnelles lui ont permis de s’exporter aux quatre coins du monde. Le pashmina offre, en effet, une légèreté incomparable et une finesse inégalée, grâce à la fibre de pashmn, un cachemire extrèmement fin, prélevé sous le pelage hivernal des chèvres du Ladakh en Haute Himalaya.

Dès le mois de Juin, les récoltes du pashmn débutent et se poursuivent jusqu’à la fin de l’été. Vient ensuite la délicate étape du nettoyage et enfin le temps de la filature. Comme le veux la tradition ancestrale, ce sont les jeunes femmes qui, grâce aux rouets transmis par leurs mères, qui vont filer le pashm jusqu’à obtenir ce fil exceptionnellement fin nommé Pashmina. Un fil si fin qu’il ne peut être tissé qu'à la main dans les ateliers des maîtres tisseurs de Srinagar afin de donner naissance à l’étole des rois.



La Broderie Ajourée,
le détail Haute Couture

Elle prend l'aspect d'une dentelle en repoussant les fils du tissu et en les maintenant par des points de broderie

Développée en Perse au cours du VIIeme siècle, la broderie ajourée s’est rapidement répandue à travers toute l’Europe par les villes portuaires. D’abord au Sud, et plus particulièrement à Venise, où les grandes dames de la noblesse étendirent sa renommée en confectionnant des broderies religieuses. La révolution industrielle, et les évolutions technologiques ont progressivement fait disparaître ces métiers d’exceptions, héritiers de la France et de son savoir-faire unique en matière de broderie et de Haute Couture.

Avec ses broderies ajourées jouxtant la soie au cachemire, Florenz n’a pas uniquement fait le choix d’emprunter cette technique à la haute-couture et d’associer deux matières nobles aux propriétés exceptionnelles, elle a également voulu préserver un métier, une technique dont la renommée n’est plus à faire, mais qui néanmoins se meurt faute de temps, et est désormais délaissé au profit de techniques industrielles.
Florenz Broderie ajourée

La Dentelle de Calais



Sans trame ni chaîne, conçu à la main ou à la machine par des dentellières, la dentelle de Calais, fut introduite en France vers 1815 par trois fabricants de Nottingham. Fleuron de l’industrie du Nord de la France, la dentelle de Calais jouit aujourd’hui d’une réputation mondiale et continue d’inspirer les créateurs du monde entier, de la haute couture et du prêt à porter de luxe.

Réputée pour sa finesse, et la variété de ses motifs, la dentelle produite sur métiers « Leavers » est un produit d’exception. Amoureux de son patrimoine de métiers et de sa délicatesse, Florenz fait le choix de lui donner une place de choix au sein de ses collections en ornant ses pashminas en cachemire de gallons de dentelles Chantilly de fabrication française.
Florenz impression sur soie et savoir-faire d'exception



Impressions sur soie

En Inde, les tourbillons d'étoles aux couleurs chatoyantes, et aux variétés de matières infinies, issues d'un savoir faire ancestrale, ont fait de la soie une véritable culture. Depuis toujours les propriétés de cette fibre naturelle à la texture lisse, et l'aspect brillant ont su conquérir au fil des siècles le cœur de tout à chacun.

Florenz a choisi d'en explorer les propriétés qu'elle soit imprimée à la planche, au bloc ou en numérique, la soie conserve toujours la ténuité habituelle de son fil grâce aux différents métiers qui la travaillent, tous dépositaires d'un savoir faire unique, qui garantissent la qualité du produit fini.


Florenz  pashmina cachemire et moodboard d'inspiration